Welcome!

Prenez une poignée de poussière de fée, saupoudrez vos vêtements puis passez sous l’arche, vous voici sur le chemin des contes de fées. Suivez le sentier et pénétrez au cœur de la forêt jusqu’à la maison au toit de chaume. Vous sentez cette bonne odeur de thé d’Alice, ce parfum de cupcakes et de miel? C’est chez moi ! Prenez donc un ptit grain de folie, là, dans le flacon devant vous, et entrez à l’intérieur…

vendredi 14 février 2014

Atelier Scrap mini album

Il y a deux semaines (déjà !) je me suis inscrite à un atelier permettant de réaliser un mini album scrap pour des photos taillées en 8x8cm. Les seules photos imprimées que j’avais étaient celles de mon voyage aux Etats-Unis, et elles ne se prêtaient pas à une recoupe en 8x8. Comme l’album peut être monté sans les photos, je me suis lancée et le thème m’est arrivé après.
Tout d’abord, je voudrais préciser qu’à part quelques découpes à la Big Shot et les cartes réalisées pour Nouvel An, le scrapbooking restait plus ou moins une terra incognita pour moi. Je trouvais ça très joli, mais pour moi ça se résumait à savoir superposer de beaux morceaux de papier et des fioritures. En revanche je savais déjà que je n’aime pas quand les pages sont trop chargées et la photo noyée dans les décorations. 
Quand Caro, notre charmante hôtesse, nous a présenté son album fini, j’ai senti une mini vague de panique me submerger. Comment moi, qui n’avais jamais vraiment fait de scrap, pouvais-je espérer faire aussi bien ?!
Réponse : la philosophie Kaizen. J’ai vite réalisé qu’en prenant les pages une par une, ça se fait très bien. Je dirais même que c’est facile, la seule vraie difficulté apparaissant lors du montage des pages en album et de la pose du dos de l’album. Et encore.


Voici donc la première étape. Caro nous a remis une jolie petite boîte avec tout ce qu’il faut dedans, des décos en bois aux étiquettes et pages déjà découpées (merci merci Caro et Margot aussi je pense!), il n’y avait plus qu’à se jeter dans la création ! On commence par réaliser la couverture extérieure qui viendra se placer autour de l’album. Quelques fleurs tamponnées à gauche, une jolie bande de papier à droite et le tour est joué ! J’ai appris qu’on appelait « mater » le fait de poser une bande (noire ici) sous le papier coloré (ou une photo) afin de le faire ressortir et de le mettre en valeur.



Voilà à quoi ressemble l’album quand il est fermé.



Le dos



Voici l’intérieur de l’album qui se présente comme un petit livre que l’on a collé dans la couverture. Chaque page se présente comme une carte dont on décore seulement l’intérieur. Puis il suffit de les coller dos-à-dos. A gauche, j’ai rajouté une fleur en liège et des bandes de masking tape, et j’ai utilisé un tampon en forme de flèche à droite, ainsi qu’un demi cercle de papier qui me rappelait un motif japonais.



Voici ce que ça donne une fois ouvert. On peut remarquer que certaines pages possèdent un rabat, ce qui donne encore plus de place pour créer !



Voici la première page. C’est encore un peu timide, j’ai pas mal collé au modèle avant de me lancer. Un petit strass en guise d’objectif permet de rehausser l’appareil photo. J’ai vraiment dû faire un effort pour me contrôler en ce qui concerne les strass sinon j’en aurais mis partout !!!



Deuxième page. Caro m’a trouvé tout un assortiment de tampons en anglais, je me suis bien éclatée ! L’expression signifie ici « tu es vraiment chouette » !



Troisième page, je commence à trouver mes marques sous la forme d’une envolée de papillons sur le rabat. A partir de ce moment, je vais rechercher l’harmonie dans les couleurs, et mettre en scène des tampons sur le thème de l’amitié. Ici, « le rire est la distance la plus courte entre deux personnes », citation de Victor Borge, comédien et pianiste américano-danois.



Avec le rabat ouvert. On peut utiliser cette partie pour écrire une anecdote directement sur le papier, ou coller une bulle type bande-dessinée et faire parler les personnes sur la photo !

Quatrième page : « ceux qui ensoleillent la vie des autres éclairent également leur propre existence». C’est une citation de James Matthew Barrie, l’auteur de Peter Pan ! Tout en haut à gauche, j’ai découvert une décoration qu’à l’instar des strass j’aurais pu coller partout : les pois sucrés ! Ils existent dans toutes les gammes de couleurs imaginables chez Stampin up !



Cinquième page, j’aime beaucoup cette citation : « elle a cru qu’elle pouvait le faire… alors elle l’a fait ». Simple, mais profondément vrai, le genre de bon sens que les enfants ont d’instinct, et que nous perdons parfois de vue en cours de route… (Et donc je pense mettre une photo d’une amie et moi en train de nous rouler dans la neige ^^)


Dernière page !


Rabat ouvert.



Et un goûter digne d’un thé d’Alice avec des macarons, des cupcakes au citron et de délicieux carrés chocolatés qui m’ont rappelé les rice krispies des Etats-Unis ! Au final je n’aurais pas vu le temps passer, l’ambiance était super et l’accueil on ne peut plus chaleureux, c’était vraiment un après-midi génial !

4 commentaires:

Caroline NOPPE a dit…

merci beaucoup pour cet article très détaillé sur notre atelier! j'ai pris plaisir à revoir ton album: il est vraiment superbe! bravo
bisous
Caro

Luxie Wolf a dit…

Merci beaucoup Caro! ;) bisous et j'attends avec impatience un nouvel atelier! xoxo

Elbereth a dit…

J'ai un peu de mal à me rendre compte comme ça, mais ça a l'air chouette !

Je pense que je me rendrais plus mieux compte en vrai.
Pis je veux faire pareil aussi. (et je ne dis pas ça uniquement pour le gouter)

Luxie Wolf a dit…

Tu viendras à ma maison tu verras mieux :P pi on fera des cupcakes aussi! (en rangeant jme suis rendu compte que j'avais UNE étagère de thé complète, faudra que tu en boives plein!!!)
c'est tout facile à faire en fait, tu vois pas le temps passer!!